Articles sur le Go et extraits de livres du XIXe siècle

Classé dans : Articles sur le Go et extraits de livres

Au XIXe siècle, le Go en Europe passe de la préhistoire à l'histoire, et les premiers clubs apparaissent en Allemagne.

C'est à Herbert Giles (consul de Grande-Bretagne en Chine, puis professeur de chinois à Cambridge) et Oskar Korschelt qui apprit à jouer au Japon que l'on doit les premières descriptions complètes du Go en anglais et en allemand 1.

Pour ce qui concerne la France et la littérature d'expression française, il n'est pas rare de trouver des allusions au Go dans des ouvrages du XIXe siècle. Le plus souvent, l'auteur fait référence à "une sorte de jeu de dames".

Aucune description complète du jeu écrite (ou traduite) en français n'a pu être trouvée à ce jour concernant cette période.

1829 : une allusion au Go

...il porte ses pas jusqu'au pavillon où deux jeunes filles, nièces de la maîtresse de maison, s'amusaient, au clair de lune, à jouer aux échecs, ou plutôt à une sorte de jeu de dames.

Extrait des Nouveaux mélanges asiatiques de Jean-Pierre Abel-Rémusat, le père fondateur de l'école française de sinologie.

Une incertitude : s'agit-il du Go ou du renju (ou d'une variante du renju) ?

1830 : une allusion au Go

Du jeu d'échecs en Chine
Les Chinois ont deux sortes de jeu d'échecs, qui sont le wei-ke ou jeu d'échecs clos inventé, suivant eux, par Yaou, 2.200 ans avant J. C. dans la vue de fixer l'humeur volage et frivole de Tan-Choo, son fils;

Extrait du Bulletin des sciences historiques, antiquités, philologie.

On reconnaît la légende qui attribue l'invention du Go à un empereur chinois dans le but d'éduquer son fils stupide.

1847 : une allusion au Go dans une revue d'échecs

Je crois aisément que la grandeur du Damier et la quantité de pièces rendent ce jeu fort ingénieux et fort difficile, quoique toutes ses lois ne soient pas connues.
Article paru en 1847L' extrait (pdf)

Cet article est extrait du Palamède, une revue d'échecs parue en 1847.


Il semble s'appuyer sur la traduction (du latin vers le français) d'un note de Leibnitz (le philosophe et mathématicien) publiée en 1710. La description attribuée à "Frigantius" est en fait la description du R.P. Trigault.

1850 : une allusion au Go

Il y a une autre jeu de combinaisons qui se joue avec de petites pierrres, sur un damier qui compte 360 cases, autant que de jours dans l'année.

Extrait de Japon, Indo-Chine de Dubois de Jancigny.

1878 : une allusion au Go

Les cailloux blancs de quartz laiteux et ceux de quartz noir, d'environ un centimètre de diamètre, sont d'un usage très répandu au Japon comme pions dans le jeu de dames (jap. Gô).

Un extrait de Les produits de la nature japonaise et chinoise de A. J. C. Geerts, paru en 1878.

Le Go est confondu avec le jeu de dames.

1888 : une description du Go dans une encyclopédie des jeux

Ce jeu, d'une grande antiquité dans l'extrême Orient, fut introduit en Europe par un amateur anglais nommé Cremer, et prôné partout comme bien supérieur aux dames et même aux échecs, qu'il remplace chez les lettrés japonais.
Article paru en 1888Un extrait (pdf) de la Grande encyclopédie méthodique, universelle, illustrée, des jeux et des divertissements de T. de Moulidars parue en 1888.

La description est un curieux mélange de Go et de Gomoku (également appelé Gobang, le Renju étant sa forme professionnelle).

1893 : une allusion au Go

Pour n'en citer qu'un exemple, le jeu de Dames, qui paraît remonter au vingt-troisième siècle avant Jésus-Christ, date du règne de Yao, se joue en Chine avec 360 pions dont 180 noirs et 180 blancs

Article paru en 1893Un extrait d'un article paru en 1893 dans "La Nature", à propos d'un jeu d'adresse chinois (le Kouen-Gen, qui semble être ce que nous nommons le diabolo).


De nouveau, le Go est confondu avec le jeu de dames.

1896 : une allusion au Go (?) en Corée

Les adultes pratiquent le jeu de l'oie, celui des dames (plus compliqué que le nôtre), le tric-trac et les échecs.

Extrait d'un article "Les Coréens" de la Revue Scientifique de 1896.

Une incertitude : s'agit-il du Go ou de l'omok (le renju coréen) ?

1896 : un chromo Liebig

Chromo Liebig de 1896Un chromo Liebig de 1896 de la série "Au Japon" représentant des "Dames jouant au Go".

A-t-on là la première image d'un goban diffusée en masse dans toute l'Europe ?

Notes

1 PRATESI Franco. Eurogo vol. 1. Roma : Aracne, 2004 (première édition 2003)



Pioche (fr)  Blogmeme (fr)  Bluegger (fr)  Reddit (fr)  Scoopeo (fr)  Fuzz (fr)  Nuouz (fr)  Linkertop (fr)          Bookeet (fr)  Bookmarks (fr)  Del.icio.us  Technorati  Ma.gnolia

Le flux RSS des nouvelles Flux RSS des nouvelles  -  Plus d'informations sur RSS (comment lire un flux,...)

© Didier Kropp 1997-2008
Cours particuliers de maths dans les Yvelines

Contact :